Carte du ciel d’Édith Piaf

L’hymne à l’Amour

 

Édith Piaf reste la plus célèbre interprète de la chanson francophone, même cinquante ans après sa mort. Elle est née dans la misère. Comme ascendant Balance sidérale, avec son Soleil conjoint à Vénus en maison II, cela nous fait comprendre qu’elle est née pour mettre toute son énergie à développer les moyens de subvenir à ses besoins, ainsi qu’à apprendre à se construire un patrimoine. Nous n’oublierons pas de dire que le plus grand capital qu’elle avait aussi à protéger était sa propre vie (Lune noire en Taureau sidéral). Il est insupportable de penser qu’à ce sujet, elle a échoué à cause de sa mort prématurée.

La carte du ciel d’Édith Piaf

Nota Bene: L’astrologie du Double Zodiaque observe principalement les doubles influences simultanées du tropical et du sidéral. Cela peut être une seule planète qui agit sur les deux maîtres d’une même maison ou bien tout type d’interaction dual. Pour savoir si l’interaction est duale, il suffit de savoir que chacun des aspects d’une même colonne dans le « Tableau des aspects » (Livre sur les Douze Clefs du Double Zodiaque) peut être présent dans une influence duale. C’est la raison pour laquelle, ils reçoivent la même coloration dans une carte du ciel telle que présentée sur notre site web.

1)      Son ascendant Balance sidéral et Scorpion tropical donne le ton de son existence avec l’opposition de Vénus à Pluton. C’est comme si elle était née sous une pleine Lune. Cette opposition des deux maîtres de l’ascendant rend la personne hyperactive avec un tempérament parfois difficile. L’ascendant balance donne le charme et la conjonction du Soleil à Vénus fait des chanteurs (choristes) de première catégorie. L’opposition à Pluton donne ce ton de voix transcendant qui galvanise les âmes.

2)      Trouver les moyens d’être autonome financièrement quand on a Vénus, le maître karmique de la maison II, en maison II, cela aide. De plus, la conjonction du Soleil représente un bel amplificateur. Nous y rajoutons l’opposition à Pluton qui vient lui aussi amplifier le phénomène. Pluton est le maître sidéral de la maison II. Tout cela pour dire qu’elle a eu une très grande volonté de se sortir de la misère noire de son enfance. Toute jeune, elle est trainée dans les rues par son père pour faire quelques sous. Dès l’âge de 15 ans, elle quitte son père pour chanter dans les rues avec une amie. Sa voix, c’est son gagne-pain.

3)      Sa voix est une complainte à l’Amour. En fait, elle idéalise la relation de couple dans les chansons qu’elle interprète. Sa maison III est en Sagittaire sidéral. Son Soleil conjoint à Vénus est aussi en Sagittaire (double cette fois). Jupiter, le maître de la III, est en maison V, celle de l’œuvre (le répertoire). Au cours de sa vie, elle fera plusieurs mariages qui finiront rapidement par des divorces. Son “Hymne à l’Amour” se termine souvent par des frustrations. Saturne, le deuxième maître de la maison III, qui est censé représenter la mise en œuvre de ses grands idéaux conjugaux, est bloqué par Mars, la planète représentant ses partenaires de vie (maison VII). Il faut noter le sextile de Jupiter à Mercure qui symbolise un très beau sens de la communication. Toutes les personnes qui ont la Lune en Taureau sidéral et Gémeaux tropical sont infatigables dans les communications. Sauf, bien sûr, ceux pour qui un aspect de blocage provoque quelques difficultés à gérer leurs émotions.

4)      Sa maison IV représente le centre de gravité de sa carte du ciel dans la mesure où tout l’équilibre psychologique dépend en grande partie d’elle. Elle représente les racines familiales desquelles on détient notre stabilité émotionnelle. On sait que « La Môme » est issue d’un milieu familial plus que décevant. Cela va être à l’origine de toutes ses difficultés conjugales. Nous pouvons observer le double blocage entre les maîtres tropical et sidéral de la maison IV (famille – foyer) et de la maison VII (partenaire) (Mars 45° Saturne pour le sidéral et Uranus 45° Vénus pour le tropical). Ce double blocage a quelque chose de karmique et se retrouve à l’origine de ses souffrances morales et de sa polyarthrite.

5)      La maison V est celle de l’œuvre qu’on laisse après la mort. Quand on pense à Édith Piaf, tout de suite, nous avons en tête ses plus grandes chansons, par exemple, “L’Hymne à l’Amour”. Chaque fois que l’on vit quelque souffrance psychologique, il suffit d’insérer un de ses CD pour vivre une forme de thérapie spirituelle. Voilà le plus grand cadeau qu’elle nous a laissé. L’aspect de mission (Neptune 25°Mars) sert à nous revigorer spirituellement. Ses chansons nous ramènent les pieds sur Terre et nous font comprendre que ce qui est important, c’est de se sentir aimé. L’Amour est la meilleure thérapie qui soit. Beaucoup d’astrologues voient les amours dans la maison V, car c’est la maison du cœur.

6)      La maison VI nous explique comment faire pour rendre les autres plus heureux et moins déprimés. La meilleure façon de combler chacun de nous, est de nous faire découvrir la loi spirituelle qui guérit tous les malheurs, toutes les maladies : L’AMOUR. Quand, nous aurons compris que les gestes qui rendent malade ont comme origine un manque d’Amour, l’Humanité sera en voie de guérison. Édith nous montre le chemin (la voix). Elle a réussi sa mission de vie (Neptune 25° Mars). Ces deux planètes gouvernent la maison VI, la santé. C’est ce qui donne la couleur verte à cette maison dans sa carte du ciel.

7)      Ses relations avec ses partenaires ont du mal à perdurer à cause de ses origines familiales qui ont laissé des traces indélébiles dans la psyché de la Môme. Le double aspect de blocage (voir point 4) entre les maîtres tropical et sidéral de la maison VII (partenaires) et de la maison IV (origines familiales), a quelque chose de karmique. De plus, Uranus, la planète des coups de foudre, vient faire barrage aux deux planètes qui gouvernent ses relations de couple (Mars 165° & Vénus 45° à Uranus). L’un de ses partenaires, Marcel Cerdan, le célèbre champion du monde de boxe (bien représenté par Mars en double Lion et en maison X (la gloire)), a été tué dans un accident d’avion en venant la rejoindre. Mars, qui représente le conjoint, est interdit de maison IV (vie de famille) par les deux aspects de blocage (Uranus 165° et Saturne 45° à Mars). Les mauvais aspects à Uranus prédisposent à l’accident d’avion de Cerdan et Saturne, affligée, nous parle de son inflammation des articulations (polyarthrite aiguë qui la faisait tant souffrir).

8)      La maison VIII nous donne l’explication de son drame personnel. Réussir à retenir un homme dans sa vie. Pluton, le gouverneur tropical de sa carte du ciel est dans cette maison. L’opposition de Vénus à Pluton la rend intense. Il s’agit pour elle de prendre le contrôle sur son environnement humain. Elle aime ses partenaires, mais son amour intense la rend possessive. La Lune noire en Taureau sidéral, Gémeaux tropical n’accepte pas le détachement. Cela transparait dans l’intensité de ses chansons comme dans « Mon légionnaire ». Cela frôle l’hystérie. Elle finit par tout perdre. L’Amour se conjugue avec la Liberté.

9)      La maison IX est celle des grands voyages, des grands idéaux « J’irais jusqu’au bout du monde ». Cette corrélation avec le signe du Sagittaire est flagrante dans sa rhétorique. Elle idéalise l’Amour dans ses chansons. Elle souffre des ruptures. Elle promet la Lune comme preuve de son Amour. Toutefois, cette intensité, très agréable dans ses chansons, n’était peut-être pas toujours partagée par ses conjoints.

10)   La carrière fulgurante de la Môme Piaf a démarré jeune. Dès l’âge de 15 ans, elle commence à chanter dans la rue. Le succès est instantané. Nous avons affaire à un aspect de mission entre les deux gouverneurs de sa maison X. La Lune et le Soleil forment un aspect de 154° (voir dans le livre « Les Douze Clefs du Double Zodiaque »). Cet aspect de mission indique qu’elle maitrise très bien ses émotions, au point d’être un exemple publique. Ses émotions sont intenses. Elle en tire une gloire instantanée. Elle est un exemple à suivre. Les émotions sont le langage du cœur. Ce sont les émotions qui sont à l’origine de nos états d’âme. Cela représente la partie la plus belle de la nature humaine. La capacité qu’elle avait de faire valoir ses sentiments était un exemple pour l’humanité. C’était sa mission de vie. Elle avait la colère, l’intensité sur scène qui clouait sur leurs sièges les spectateurs grâce à ce carré Lune – Mars. Le trigone de Mars avec la conjonction Soleil – Vénus, lui apportait la gloire. Le talent est représenté par le double aspect entre les gouverneurs tropical et sidéral des maisons V (créativité) et X (notoriété), c’est-à-dire Lune 108° Uranus pour le sidéral et Soleil 144° Neptune pour le tropical.

11)   Le Soleil est, dans sa carte, le maître sidéral de sa maison XI. Ce soleil est puissant, conjoint à Vénus, la planète de l’Amour, et exalté par l’opposition à Pluton. Le trigone à Mars donne de l’intensité à cette configuration. Elle devait avoir beaucoup d’amis et d’admirateurs. La maison XI nous parle de notre réseau d’amis. Pour simplifier, nous pourrions dire que l’humanité entière voulait être son amie. Rares sont les gens qui n’ont pas, aujourd’hui encore, un CD d’Édith Piaf chez eux. Elle a marqué l’humanité pour l’éternité.

12)   La maison XII nous parle de ses souffrances. Au-delà de ses peines d’amour, dont elle a fait son fonds de commerce, sa véritable souffrance, dont elle ne parle jamais, a certainement été la perte de sa fille Marcelle, décédée à l’âge de deux ans (Vénus 45° Uranus). Une mère ne se relève jamais d’un tel drame. Cela peut être observé astrologiquement par la planète Uranus (les enfants) en Capricorne sidéral en maison IV qui reçoit deux aspects de blocage de Vénus et de Mars (représentant le conjoint).

Post-Scriptum : L’Église catholique du Québec (.ORG) utilise en 2012 l’ « Hymne à l’Amour » comme modèle de spiritualité afin d’attirer des fidèles alors qu’elle oublie de dire qu’Édith Piaf n’a pas eu droit à des obsèques religieuses du fait d’être divorcée et d’avoir « vécu en état de péché public ». Ils oublient aussi de dire que les conjoints en question y ont eu droit : une autre facette de la misogynie des curés.

  L’HYMNE À L’AMOUR

      Le ciel bleu sur nous peut s’effondrer

      Et la terre peut bien s’écrouler

      Peu m’importe si tu m’aimes

      Je me fous du monde entier

      Tant qu’l’amour inond’ra mes matins

      Tant que mon corps frémira sous tes mains

      Peu m’importe les problèmes

      Mon amour puisque tu m’aimes

      J’irais jusqu’au bout du monde

      Je me ferais teindre en blonde

      Si tu me le demandais

      J’irais décrocher la lune

      J’irais voler la fortune

      Si tu me le demandais

      Je renierais ma patrie

      Je renierais mes amis

      Si tu me le demandais

      On peut bien rire de moi

      Je ferais n’importe quoi

      Si tu me le demandais

      Si un jour la vie t’arrache à moi

      Si tu meurs que tu sois loin de moi

      Peu m’importe si tu m’aimes

      Car moi je mourrais aussi

      Nous aurons pour nous l’éternité

      Dans le bleu de toute l’immensité

      Dans le ciel plus de problèmes

      Mon amour crois-tu qu’on s’aime

      Dieu réunit ceux qui s’aiment

Merci Édith, pour l’Éternité…

Vous avez aimé cet article ? Recommandez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *